Publication dans Cell Death & Disease

Vous souffrez de diabète ? vos reins sont alors en danger !


Si vous souffrez de diabète, vos reins sont en danger. Le diabète attaque ces organes en y créant un manque d’oxygène. Une nouvelle stratégie thérapeutique, basée sur les résultats d’un consortium international co-dirigé par le Professeur François Jouret (CHU de Liège), suggère d’acclimater les reins à ce manque d’oxygène afin de prévenir la maladie rénale diabétique.

Le diabète est responsable d’une véritable pandémie : il touche ~550 millions de personnes dans le monde, dont ~60 millions en Europe et ~800.000 en Belgique (soit 7% de la population belge). Le diabète attaque différents organes, tels que les yeux, les nerfs ou les reins. En Belgique, environ 1 million de personnes souffrent d’une maladie rénale, dont la cause principale est le diabète. Or, les mécanismes de cette maladie rénale causée par le diabète (MRD) restent mal compris, ce qui freine le développement de nouveaux médicaments plus efficaces et mieux ciblés.

Une étude récemment menée en collaboration par les chercheurs des universités de Liège (Pr Fr. Jouret) et de Kiel en Allemagne (Pr Fr. Theilig) s'est intéressée au rôle de l'hypoxie dans le développement de la MRD. L'hypoxie est causée par un manque d’oxygène. Elle est impliquée dans diverses maladies, notamment via la protéine « VHL » (Von Hippel-Lindau) qui est un indicateur de la bonne oxygénation cellulaire.

En induisant un diabète chez des souris dont les reins n’expriment pas le gène VHL, les chercheurs ont constaté que ces reins se comportent « comme s’ils étaient acclimatés à l’hypoxie », ce qui les protège in fine contre le diabète. Plus particulièrement, la perte d’albumine dans les urines était moindre chez les souris VHL-déficientes par rapport aux animaux contrôles. Cette albuminurie est un marqueur pronostique bien connu de la MRD : plus elle est élevée, plus la maladie est grave. L’hypothèse des chercheurs est la suivante : créer artificiellement une hypoxie à un stade très précoce du diabète ralentirait le développement de la MRD. Le Professeur Fr. Jouret commente : "Nos résultats ouvrent de nouvelles perspectives pour la compréhension, la prévention et le traitement de la maladie rénale observée fréquemment chez les patients diabétiques. En effet, de nouveaux médicaments modulant l'hypoxie sont déjà disponibles sur le marché : ils pourraient représenter une stratégie innovante dans la prise en charge des patients diabétiques."

Cette étude, publiée dans la revue Cell Death & Disease, constitue une avancée majeure dans le domaine de la recherche sur le diabète, maladie utra-fréquente et grevée d’une morbi-mortalité inacceptable. Chaque année, le diabète est la cause directe de 1.5 millions de décès dans le monde, dont ~50% surviennent avant l’âge de 70 ans.

Référence

Targeted deletion of von-Hippel-Lindau in the proximal tubule conditions the kidney against early diabetic kidney disease.

Kunke M, Knöfler H, Dahlke E, Zanon Rodriguez L, Böttner M, Larionov A, Saudenova M, Ohrenschall GM, Westermann M, Porubsky S, Bernardes JP, Häsler R, Magnin JL, Koepsell H, Jouret F, Theilig F.
 
Cell Death Dis. 2023 Aug 26;14(8):562.

 

Contact

Prof. François JOURET

Partagez cette news